Quand on veut tuer son chien … ou comment la butte rouge a été délaissée depuis 25 ans

Quand on veut tuer son chien …
ou comment la butte rouge a été délaissée depuis 25 ans

Dans les Nouvelles de Chatenay-Malabry d’Octobre 2020, la Mairie justifie son projet pour la Butte Rouge par la vétusté des bâtiments.

Pourtant, en plusieurs décennies, les problèmes d’humidité auraient pu être traités (pour un coût raisonnable), les façades ravalées (dans Paris, elles le sont tous les 10 ans), les cloisonnements revus, l’isolation phonique améliorée, le commerce local soutenu, les bassins et circulations d’eau restaurées, les espaces verts et arborés et les jardins familiaux embellis.

La vérité, c’est que l’office HLM qui gère la Butte Rouge, et dont le Maire est administrateur, a peu entretenu la Butte Rouge depuis 25 ans. La Mairie n’a pas donné suite au projet de réhabilitation globale primé il y a 5 ans, retardant d’autant les travaux. Elle utilise maintenant l’état des lieux pour justifier un autre projet qui semble inclure beaucoup de démolitions et reconstructions, couteux en € et en CO2, assorti d’une forte densification, ou d’une importante diminution du nombre des logements sociaux … ou des deux !

=>>>>  Lisez donc ici notre « droit de réponse »

Nous saluons le travail des association qui militent pour faire évoluer ce projet vers une réhabilitation préservant l’habitat social et le cadre de vie, comme réalisé avec succès dans d’autres cités-jardins »