CM20200528-Intervention Emmanuelle Novaro

Conseil Municipal d'installation du 28 mai 2020
Intervention d'Emmanuelle Novaro
-
Proposition d'un adjoint à la Transition Ecologique

Nous souhaitons intervenir sur ce point, car il semble qu’une thématique essentielle ait été omise au sein des portefeuilles d’actions des adjoints désignés.

Effectivement, aucun adjoint n’a la charge de la transition écologique.

Vous avez nommé un adjoint à l’environnement, certes, mais cette notion politique du XXème siècle est très englobante et finalement très peu effective. Elle renvoie simplement aux intentions et aux grands principes du comportement environnemental que va adopter la commune. Cela demeure très imprécis, sans compter que lors des précédents mandats, les engagements dits « environnementaux », notamment ceux de l’agenda 21, n’ont été que très peu appliqués.

Face à l’urgence climatique, indéniable désormais, la mise en œuvre de la transition écologique à l’échelle locale est indispensable. Loin des simples discours politiques, il faut mettre en œuvre des actions permettant de changer profondément nos modes de vie face aux grands défis écologiques et sociaux de ce siècle. La crise sanitaire nous enjoint à agir, de manière plus prégnante que jamais, en montrant que la résilience n’est pas dissociable de mesures écologiques fortes.

Pour cela, l’échelon local est primordial. Il permet d’accompagner directement les citoyens dans la transition, dans leur vie quotidienne. Il est absolument nécessaire d’avoir une personne dédiée à la mise en place d’actions concrètes en faveur de la transition écologique.

Un adjoint à la transition énergétique pourrait coordonner des actions en faveur de la transition agro-alimentaire, de la transition énergétique, de la préservation de la biodiversité, d’un urbanisme reconsidéré, et des nouvelles formes de mobilité. Cet adjoint pourrait également avoir pour rôle d’insuffler des mesures allant dans le sens de la transition écologique dans tous les projets et toutes les décisions de la mairie. Concrètement, cela pourrait se traduire par des mesures applicables à l’échelle de la commune comme la création d’ilots de fraicheur, par l’amélioration de l’efficience énergétique des bâtiments ou encore par la généralisation des pistes cyclables dans la ville. Des actions pas nécessairement coûteuses, qui peuvent parfois être menées main dans la main avec des associations, mais qui nécessitent indubitablement un adjoint référent.

Sachez que nous mettrons toute notre énergie à vos côtés pour mettre en œuvre de telles démarches, et que s’il vous manque une personne prête à endosser ce rôle, nous aurons à cœur de vous proposer nous-même un nom.